Aller au contenu principal

Dans l’apprentissage d’une langue et spécifiquement à l’oral, le stagiaire a tendance à adopter une stratégie de détournement afin de ne pas faire face aux erreurs potentielles qu’il pourrait commettre. Toutefois, l’erreur est considérée comme une étape primordiale de l’apprentissage, tant pour le stagiaire que pour le formateur.

Man on the phone

L’erreur est très intéressante : elle permet tout d’abord de créer une relation de confiance entre le formateur et le stagiaire. En effet, chez Phonalangue, nous avons à coeur de désacraliser l’erreur car nous pensons sincèrement qu’elle fait partie du processus de construction du savoir : apprendre revient à comprendre pourquoi on se trompe.

 

Egalement, le stagiaire ne doit pas craindre l’erreur car elle peut altérer la fluidité de son anglais oral. Dans l’apprentissage d’une langue, il est important de concilier la précision et la fluidité : si le stagiaire est trop concentré sur le fait de ne pas faire d’erreurs, il perdra en fluidité. A contrario, s’il pense trop à la fluidité de son anglais, il pourrait commettre trop d’erreurs. La solution est donc d’équilibrer ces deux notions afin d’apprendre au mieux la langue anglaise. Pour le formateur, il s’agit d’analyser toutes les erreurs commises afin de les retravailler par la suite et de permettre au stagiaire de s’améliorer.

 

Enfin, l’erreur permet au formateur de réguler ses leçons et de jauger l’impact que sa méthode d’apprentissage a sur son stagiaire. Elle traduit effectivement les besoins pédagogiques de ce dernier, indiquant au formateur le rythme qu’il doit adopter pour un cours optimisé.